A Case Study of the Vietnamese in Toronto: Contesting Representations of the Vietnamese in Canadian Social Work Literature

Anh Ngo

Abstract


Abstract

This article argues that the lived experiences and challenges of the Vietnamese community in Toronto are not reflected in the social work literature that continues to represent them as exceptional refugees. Over forty years after the fall of Saigon, a qualitative research study, “Discrimination in the Vietnamese Community, Toronto,” reveals that the Vietnamese community continues to experience intergroup conflicts stemming from war- and displacement-mediated identities of region, class, and temporal periods of migration. A critical review of the social work literature, using the theoretical lens of critical multiculturalism, traces the construction of the Vietnamese Canadians as successful “boat people” as part of the larger narrative of multiculturalism. This discourse of exceptionalism allows the needs of those who fall outside the constructed identity to remain unseen and underserved. Participant responses from this small pilot study will inform future investigation into the impact of intergroup conflicts hidden under the veneer of successful integration and adaptation of refugee and migrant groups.


Résumé

Cet article propose que les expériences vécues et les défis affrontés par la communauté vietnamienne à Toronto ne sont pas reflétés dans la documentation sur le travail social qui continue de les représenter en tant que réfugiés exceptionnels. Plus de quarante ans après la chute de Saigon, une étude de recherche qualitative intitulée « Discrimination in the Vietnamese Community, Toronto » (la discrimination dans la communauté vietnamienne à Toronto) permet de constater que la communauté vietnamienne continue d’éprouver des conflits intergroupes, façonnés par la guerre et le déplacement, qui découlent des identités régionales, de classe sociale et des différentes périodes de migration. Un examen critique de la documentation sur le travail social, à l’aide de l’optique théorique du multiculturalisme critique, retrace l’élaboration du discours sur les Canadiens d’origine vietnamienne en tant que « boat people » ou réfugiés de la mer qui ont réussi, comme faisant partie du discours général sur le multiculturalisme. Ce discours fondé sur l’exceptionnalisme empêche de rendre visible et de considérer les besoins de ceux qui se situent hors de cette identité préalablement construite. Les réponses des participants à cette étude pilote de taille limitée alimenteront des recherches  postérieures sur l’impact des conflits intergroupes dissimulés sous l’apparence de l’intégration et de l’adaptation réussie des groupements de migrants et réfugiés.

Keywords


diaspora; discrimination; Vietnam War; Vietnamese

Full Text:

PDF


......