Private Sponsorship: Complementary or Conflicting Interests?

Shauna Labman

Abstract


Abstract

Canada’s Private Sponsorship of Refugees Program commenced before the Indochinese refugee flow began, and it has continued for almost 40 years since it subsided. Although conceived of as a complementary partnership, private sponsorship plays out more as a tug-of-war between the conflicting interests of government and sponsors over selection control and numbers. While guided by additionality, sponsors have been confronted with administrative and regulatory changes that challenge them to do more with less, and the fear that overall Canadian resettlement will reduce if their efforts are not expanded. A federal election and change of government in October 2015 may have reset government-sponsor relations but highlights the vulnerability and interpretative malleability of the program. With the pillars of the Indochinese and now Syrian resettlement efforts bookending the analysis, the article provides a historical and contextual understanding of recent changes to private sponsorship and the tensions and conflicting interests in maintaining a voluntary program premised on the resettlement of additional refugees.


Résumé

Le Programme de parrainage privé de réfugiés du Canada avait débuté avant l’influx des réfugiés indochinois, et a continué d’exister pendant presque 40 ans depuis la fin de cet influx. Le parrainage privé, bien que conçu comme un partenariat complémentaire, se manifeste en réalité plutôt comme un tiraillement constant entre les intérêts contradictoires du gouvernement et ceux des répondants en ce qui concerne la sélection et le nombre de réfugiés. Malgré le fait que les répondants sont régis par le principe d’additionnalité, ils font face à des changements administratifs ainsi que règlementaires qui exigent qu’ils fassent davantage avec moins de ressources, et se trouvent confrontés à la crainte qu’il se produise une réduction générale dans le nombre de réinstallations au Canada s’ils ne redoublent pas l’ampleur de leurs efforts. L’élection fédérale et le changement du gouvernement en octobre 2015 a sans doute relancé les relations entre le gouvernement et les répondants, mais cela souligne en même temps la vulnérabilité ainsi que l’ambiguïté d’interprétation qui caractérise le programme. Avec les piliers des initiatives de réinstallation des réfugiés indochinois dans le passé et ceux des réfugiés syriens dans le présent servant comme balises aux deux extrémités de l’analyse, l’article fournit une perspective historique et contextuelle des changements récents au parrainage privé, et des tensions ainsi qu’intérêts contradictoires qui résident dans le maintien d’un programme volontaire fondé sur le principe d’additionnalité pour la réinstallation de réfugiés supplémentaires.

Keywords


private sponsorship, resettlement, refugee policy

Full Text:

PDF


......