Considérations en matière d’éthique de la recherche auprès de personnes en situation de migration forcée

Authors

  • Christina Clark-Kazak University of Ottawa

DOI:

https://doi.org/10.7202/1043058ar

Keywords:

migration forcée, éthique de la recherche

Abstract

La recherche peut contribuer à une meilleure compréhension de l’expérience des personnes en situation de migration forcée et appuyer ainsi l’élaboration de politiques et de programmes pertinents; toutefois cette recherche peut aussi contraindre et causer des préjudices pour les répondants[1] à la recherche. Dans les situations de migration forcée, les enjeux sont considérables en raison du statut juridique précaire des répondants, des relations de pouvoir inégal, de la vaste portée des lois antiterroristes et de la criminalisation de la migration. Face à cette situation, le Conseil canadien pour les réfugiés, le Centre pour les études sur les réfugiés (Centre for Refugee Studies) de l’Université York et l’Association canadienne d’études sur les réfugiés et la migration forcée (ACERMF) ont travaillé ensemble pour élaborer les considérations particulières en matière d’éthique de la recherche auprès de personnes en situation de migration forcée. Ces considérations complètent les principes éthiques existants. Elles présentent un intérêt pour toutes les personnes qui participent à la collecte d’informations – dans un cadre universitaire ou communautaire – et pour les personnes qui prennent part à la recherche. Ce document présente nos principes directeurs ainsi que les concepts éthiques du consentement libre et éclairé, du respect de la vie privée et de l’analyse coûts-avantages.


[1] Ce document reconnaît que les relations de pouvoir sont indissociables du processus visant à faciliter une véritable participation; le terme répondant fait ici référence aux personnes qui fournissent des informations dans le cadre de la recherche.  Certains documents traitant d’éthique utilisent le terme sujet humain.

Dans ce document, le masculin (singulier ou pluriel) est utilisé comme représentant de tous les genres, dans le seul but d’alléger le texte.

Author Biography

Christina Clark-Kazak, University of Ottawa

Christina Clark-Kazak est professeure agrégée à l'École d'affaires publiques et internationales, l'Université d'Ottawa. Son courriel est: cclarkka@uottawa.ca.

Downloads

Published

2017-08-15

How to Cite

Clark-Kazak, C. (2017). Considérations en matière d’éthique de la recherche auprès de personnes en situation de migration forcée. Refuge: Canada’s Journal on Refugees, 33(2), 3–10. https://doi.org/10.7202/1043058ar