Resilience among Single Adult Female Refugees in Hamilton, Ontario

Bruce Newbold, Karen Chung, Ellie Hong

Abstract


Single adult females remain among the most vulnerable of all refugee populations. However, there is a lack of research on supporting and empowering these women. There is a new interest in identifying factors that reinforce resilience and, ultimately, adjustment to the host country. In line with the current work on resilience, semi-structured, indepth, personal interviews with single refugee women were conducted in the city of Hamilton, Ontario. A grounded theory approach revealed participants’ perspectives on the support received from religious or cultural communities, non-governmental organizations, and the government in terms of their perceived contribution to adaptation. Both informal and formal support, along with individual characteristics, were found to be crucial for reinforcing resilience among these refugees, reflective of a collective resilience model that moves beyond individual and community resilience. Future research should aim to investigate the perspectives of those who did not receive social support from shelters as well as to assess the efficacy of current refugee support services.

 

Les femmes adultes célibataires demeurent parmi les plus vulnérables des groupes de réfugiés. On remarque cependant un manque de recherches sur le soutien et l’autonomisation de ces femmes. Il y a par ailleurs un nouvel intérêt pour l’identification des facteurs augmentant la résilience et par conséquent la capacité d’ajustement au pays d’accueil. En lien avec ces travaux sur la résilience, des entrevues individuelles approfondies et semi-structurées avec des femmes réfugiées célibataires ont été eff ectuées à Hamilton en Ontario. L’approche basée sur la théorie a mis en lumière leur point de vue sur le soutien qu’elles reçoivent des communautés culturelles et religieuses et des organisations gouvernementales et non-gouvernementales, plus particulièrement au niveau de leur adaptation. Le soutien formel et informel, en plus des caractéristiques personnelles, s’avèrent être des facteurs importants pour l’amélioration de leur résilience, illustrant un modèle de résilience qui va au-delà de la résilience individuelle et des communautés. Les recherches à venir devraient examiner la perception des réfugiés qui n’ont pas reçu de soutien social et évaluer l’effi cacité des services actuels de soutien aux réfugiés.


Full Text:

PDF


......