Volunteering to Support Refugees: A Question of One’s Scope of Justice

Elisabeth Kals, Isabel Theresia Strubel

Abstract


Who volunteers on behalf of refugees, on the basis of what motives? Questionnaire data (N = 271) reveal that people who volunteer, and those who do not, share differentiated perceptions of fairness about refugee aid. However, volunteers have a broader and more inclusive scope of justice than a matched group of non-volunteers. The scope of justice proves to be a powerful construct when explaining the willingness to volunteer beyond group membership (volunteers vs. non-volunteers) and the functional approach. Perceptions of fairness, especially the scope of justice, should therefore be considered in order to understand differences in reactions towards refugees if moral exclusion is to be avoided.

 

Qui fait volontairement du bénévolat en faveur des réfugiés et pour quels types de motifs ? Les résultats d’un questionnaire (N = 271) mettent en évidence que les bénévoles et les non-bénévoles ont des perceptions différentes de ce qui est équitable en matière d’aide aux réfugiés. Cependant, les bénévoles ont une vision plus large et plus inclusive de la justice que les non-bénévoles d’un groupe apparié. La portée de la justice démontre ainsi qu’elle constitue un puissant construit quand on cherche à expliquer le désir d’être béné-vole, au-delà de l’appartenance à un groupe (bénévoles par rapport à non-bénévoles) et d’une démarche fonctionnelle. Les perceptions d’équité, la portée de la justice en particulier, devraient ainsi être envisagées pour comprendre les diffé-rences de réactions envers les réfugiés, si le facteur « exclusion morale » doit être écarté.


Keywords


refugee, migration movement, volunteering, fairness, justice, scope of justice, moral exclusion/inclusion, functional approach

Full Text:

PDF


......